Les actualités d'Aelian Finance

Velco lève 3 M€ pour déployer son guidon connecté à l’échelle européenne

Levée de fonds

3 M€, c’est le montant que vient de lever Velco, la start-up nantaise à l’origine du Wink Bar. Destiné à sécuriser la pratique du vélo, ce guidon connecté s’adapte à toutes les montures. Il est doté d’un système de navigation par la lumière, d’un système de géolocalisation en cas de vol et de phares automatiques.

Plusieurs investisseurs ont été séduits par le projet de Pierre Régnier, Johnny Smith et Romain Savouré, co-fondateurs de Velco en mars 2016 : les fonds Go Capital, 3CIE, Pays de Loire Participation, Naeil Venture et Mirai Venture, les investisseurs des Paris Business Angel et un family office vendéen. En 2017, la start-up avait déjà levé 550 k€ auprès de business-angels. Cette nouvelle opération doit lui permettre de passer à la vitesse supérieure, notamment d’un point de vue commercial.

ACCÉLÉRER LE DÉVELOPPEMENT COMMERCIAL
« Cette levée de fonds va nous permettre de nous structurer et de recruter, notamment des profils ‘plus seniors’« , expliquent Pierre Régnier et Johnny Smith, installés au Village by CA à Nantes. Passée en un an de six à 15 salariés, la start-up a notamment recruté une directrice administrative et financière. Parmi les cinq recrutements en cours, on compte aussi un directeur des opérations. Car Velco entend accélérer son développement commercial. En 2017, sur un exercice commercial de deux mois, Velco a réalisé un chiffre d’affaires de 70 k€. 500 k€ sont attendus en 2018. Velco prévoit de vendre 3 000 guidons en 2018 et 10 000 en 2019.

SE DÉMARQUER DANS LE BTOB
C’est surtout en BtoB que Velco entend se démarquer avec le Wink Bar. La start-up le commercialise aux sociétés de livraisons en vélo, aux acteurs du tourisme (loueurs de vélos, hôtels, offices du tourisme…) et aux opérateurs de mobilité. Le guidon est alors associé à une plateforme de services sous contrat de licence : flux de mobilité, parcours touristiques… « Cela leur permet d’améliorer leur expérience client. Des contrats ont été signés en BtoB, mais sont encore soumis à confidentialité« , indiquent les jeunes entrepreneurs qui ont déjà travaillé avec La Poste à Angers ou un hôtel à Carnac.

En tant qu’équipementier, Velco vise les fabricants de vélos sur de la première monte et des grossistes pour une distribution en réseaux spécialisés. « Le retail, marché que ciblent nos deux concurrents québécois et allemands, a vocation à représenter environ 15% de notre activité« , indique Pierre Régnier. Les premières livraisons pour le grand-public sont prévues pour début 2019. « Le produit sera disponible en magasin début 2019 sur des vélos électriques Peugeot ou encore en seconde monte pour pouvoir l’installer sur n’importe quel vélo« , annonce la start-up dan sun communiqué

MISER SUR LA CAUTION « MADE IN FRANCE »
Pour assurer la fabrication et l’assemblage du Wink bar, Velco s’est constitué un réseau de sous-traitants industriels, essentiellement dans l’Ouest. « 94 % du Wink Bar est produit en France. C’est un gage de qualité sur le marché national mais aussi en Europe. L’export représente 60 % de notre activité. Cette part devrait rapidement atteindre les 80 %« , explique Pierre Régnier. Des partenariats sont en cours de signature avec des fabricants français et étrangers, notamment en Allemagne et Hollande.

DE NOUVEAUX PRODUITS EN DÉVELOPPEMENT
D’ici trois ans, Velco entend devenir le leader européen de la mobilité connectée à vélo. Mais la start-up n’entend pas s’arrêter au vélo. Elle poursuit ses démarches de R&D en ce sens, forte d’une équipe d’ingénieurs récemment renforcée. Velco prépare pour fin 2019, la sortie de Tom-E, un système de guidage qui s’adapte à d’autres guidons comme ceux des trottinettes. Et regarde comment déployer, à horizon 2020, sa technologie sur des produits spécifiques pour les motos et scooters.

Source : https://www.usine-digitale.fr/article/velco-leve-3-m-pour-accelerer-a-l-echelle-europeenne.N737224

Leave a Reply