Les actualités d'Aelian Finance

Capital-risque : la France en tête des levées de fonds en Europe

Levée de fonds

Pour la première fois, les fonds français finançant les start-up ont levé davantage de capitaux que leurs concurrents britanniques.

La France se distingue enfin dans le financement des start-up (capital-risque). Pour la première fois, les sociétés de capital-risque françaises (2,7 milliards d’euros entre janvier et fin août) ont levé davantage de capitaux que leurs homologues britanniques (2,3 milliards d’euros) et se classent en tête du palmarès européen, selon Dealroom.

«Traditionnellement, le Royaume-Uni (Londres) a été le premier pôle de capital-risque en Europe, suivi par la France et l’Allemagne. En 2016, les levées de fonds en provenance d’Europe continentale ont augmenté, en particulier en France, en Suède et aux Pays-Bas. Et en 2017, pour la première fois la France prend la tête», souligne l’étude.

Cette nouvelle donne est en partie liée au Brexit, Londres étant désormais un peu moins attractive pour les investisseurs.

Des montants multipliés par trois depuis 2014

Au total depuis 2015, les sociétés de capital-risque françaises (Partech, Alven Capital…), ont levé 5,4 milliards d’euros. Un montant qui s’approche des sommes investies dans les start-up hexagonales dans l’intervalle, mais qui reste éloigné des 8,9 milliards d’euros levés par les acteurs du capital-risque britanniques.

L’année 2017 s’annonce bonne pour le capital-risque européen. Les sociétés devraient lever au total 12 milliards d’euros (100 fonds), soit trois fois plus qu’en 2014 (30 fonds) et se rapprocher des autres sociétés d’investissements, selon Dealroom. La taille moyenne des fonds atteint 110 millions d’euros.

Le financement des start-up françaises devrait s’intensifier, d’autant qu’Emmanuel Macron a en projet de créer un fonds de 10 milliards d’euros dans l’innovation. Sa gestion devrait être confiée à Bpifrance et il sera alimenté par les dividendes ou la vente de participations dans des entreprises possédées de manière minoritaire par l’État.

Source : Le Figaro – http://premium.lefigaro.fr/societes/2017/09/26/20005-20170926ARTFIG00002-capital-risque-la-france-en-tete-des-levees-de-fonds-en-europe.php